le Château de Perdiguier

Début Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante Fin



Exposition de draperies contempraines
Denise Sabourin et Yves Marcérou

Du 21 août au 2 octobre 2021
Festival InvitationS - La Domitienne

Vernissage samedi 21 août dès 18h30








Les œuvres de Denise Sabourin se présentent comme une collection de gazes chirurgicales de 1,80 x 1,25m  brodées main, toujours en lien avec une personne. Pour cette exposition l'une d'elles a été élaborée avec Chrsitine Feracci.

Yves Marcérou, quant à lui, s'inspire de draps familiaux brodés qu'il découpe et travaille avec des pigments colorés, donnant ainsi au parcours intime de sa création une dimension esthétique originale.
Cette exposition constitue une confrontation artistique insolite et exceptionnelle à découvrir dans le cadre du Festival InvitationS de La Domitienne.


Née à Niort en 1949, Denise Sabourin fait les Beaux Arts de Bordeaux  et étudie Arts Plastiques et de Psychologie à Paris .

Son DEA d'Arts Plastiques et sa recherche  l'ont amenée à élaborer une démarche artistique singulière. Elle développe son concept du «modèle opératoire» sur un support particulier; de la gaze chirurgicale qu'elle fait broder à ma main dans différents ateliers.

Elle expose dans de nombreux pays et travaille parfois son enseignement avec les étudiants à l'étranger. Ecole du Film à Pékin / Ecole de Kozalin en Pologne.

Ses œuvres sont répertoriées dans des collections publiques et privées .

Dans l'Hérault, son travail a récemment été exposé à la Médaitahèque André Malraux - Béziers dans le cadre  d'Art Déboite. En 2021, on peut également voir son travail à la Galerie La Perle noire à Agde .

Parallèlement, elle prépare une exposition à Kyoto pour 2022.

https://www.denisesabourin.fr/

Audois, né à Limoux en 1953, Yves Marcérou a suivi des études de lettres puis les cours aux beaux arts de Douai et Lille (Nord).
Son travail a été exposé jusqu'en 1995 dans diverses galeries du nord de la France ( Paris, Douai, Marcq-en-Barœul...)
Installé à Béziers depuis 1995, il présente son travail dans les galeries du sud de la France : Galerie Daudet Toulouse, Galeries Éponyme Vence, Médiathèque de Perpignan , Galerie Europ-art - ArteNîmes. En 2021, ses œuvres font  l'objet d'une exposition à la Galerie La Perle Noire à Agde.
Yves Marcérou est également illustrateur d'ouvrages aux Éditions PUG Grenoble, Champ social Nîmes, MJW Fédition Paris, Tapuscrit Montpellier...
https://www.yvesmarcerou.com/












DON GIOVANNI
Musique de W.A. Mozart
Livret de L. Da Ponte
Opéra en 2 actes
OPÉRA DU GRAND SUD

MERCREDI 18 AOÛT 21H




Derrière ses hardiesses et sa quête effrénée des femmes, ce sont Dieu, les hommes et l'ordre du monde que Don Giovanni raille et défie. C'est en cela que sa chute sera inéluctable et son châtiment foudroyant. L'opéra de Mozart - un dramma giocoso, c'est-à-dire un drame joyeux - dit tout cela avec une force irrépressible. Le livret habilement troussé de Lorenzo da Ponte reprend le mythe de Tirso de Molina, dont Molière a aussi fait son Dom Juan ; mais la musique de Mozart, dès l'ouverture, pare l'ensemble d'une dimension métaphysique qui dépasse de très loin l'anecdote. Don Giovanni est la quintessence du génie mozartien, une sorte d'absolu du genre, où le haut et le bas de la nature humaine se côtoient, où flirtent le tragique et le grotesque, le sublime et le dérisoire, les élans spirituels et les plaisirs de la chair. Le tout coulé dans la plus divine musique jamais écrite. Celle qui fera dire à Richard Wagner que Don Giovanni est « l'opéra des opéras ».

Résumé
A Séville, en Espagne. Séducteur blasphémateur, Don Giovanni avance masqué pour séduire Donna Anna, par ailleurs fiancée à Don Ottavio. Anna le repousse et reçoit la protection du Commandeur, son père. Au cours d'un duel nocturne, Don Giovanni blesse à mort le vieil homme, avant de s'en aller, sans le moindre remords, vers d'autres proies, toujours flanqué de son valet Leporello, complice récalcitrant de ses audaces. Donna Elvira et Zerlina seront les autres victimes criantes du libertin. Après avoir perpétuellement glissé entre les mailles des filets - et s'en être délecté avec concupiscence - Don Giovanni ira brûler dans les flammes de l'enfer, entrainé par le spectre du Commandeur venu venger sa fille et rétablir l'ordre des choses.

Acte 1
Don Giovanni ne vit pour que séduire. Après avoir violenté Donna Anna, dont il tue le père, le Commandeur, au cours d'un duel, c'est Donna Elvira, une ancienne conquête, qui se dresse sur son chemin. Elvira accable de reproches son séducteur, qui préfère s'éclipser discrètement et laisser le soin à son valet Leporello de répondre à ses récriminations. Leporello entame alors la lecture des innombrables trophées féminins de son maitre dans l'air dit « du catalogue ». Mais est-il possible de décrire la vraie nature du carnassier ?
Après l'épisode Elvira, Don Giovanni tombe par hasard sur un mariage villageois, où Zerlina s'apprête à épouser Masetto. Impossible de laisser passer l'occasion : le séducteur passe en force, menace le futur mari s'il ne décampe pas sur le champ, et promet monts et merveilles à la jeune et fraiche Zerlina, hésitante d'abord, mais vite conquise.
Extrait :  « La ci darem la mano »
Jouissances et réjouissances sont au menu du bal organisé par Don Giovanni. Pourtant, les menaces pèsent sur la tête de Don Giovanni : Donna Anna a reconnu en lui son séducteur et le meurtrier de son père, et Elvira comme Zerlina semblent bien décidées à se venger. Mais qu'importe ! Ce bal sera l'occasion de nouvelles conquêtes. Et les danses étourdiront, et le vin coulera à flots.

Acte 2
Don Giovanni a non seulement échappé à ses poursuivants, mais il a laissé Leporello prendre sa place et son costume, et risquer le châtiment que ses ennemis lui réservaient. Elvira, toujours éprise de Don Giovanni, prie le ciel en sa faveur, tandis qu'Anna conjure son fiancé Don Ottavio de lui accorder un temps supplémentaire avant de s'engager - le temps qu'elle fasse le deuil de son père.
> Au cours du banquet qu'il organise chez lui, Don Giovanni se comporte en glouton et rudoie plus que jamais Leporello. Sa surprise est grande en revanche lorsque frappe à sa porte la statue du Commandeur, que Don Giovanni n'a pas frémi d'inviter à souper lorsqu'il l'a croisée quelques heures plus tôt au cimetière. L'heure du blasphémateur semble avoir sonné : le spectre le saisit de sa main glaciale et exige qu'il se repentisse - ce que Don Giovanni refuse. Hurlant de douleur, il est entrainé dans les flammes de l'Enfer, au cours d'une scène dramatique, noire et grandiose.


Distribution :

Don Giovanni, gentilhomme : Jean Marc Malzac
Leporello, son valet : Marc Souchet
Le Commandeur : Fernand Bernadi
Donna Anna, sa fille : Laure Crumière
Don Ottavio, fiancé de donna Anna : Frédéric Diquero
Donna Elvira, jeune femme délaissée par don Giovanni : Marie Nadège Barthazon
Zerlina, jeune paysanne : Claire Elie Tenet
Masetto, paysan, fiancé de Zerlina : Thomas Epstein
Paysans, paysannes, serviteurs, démons : Chœur de Fogs

Chef d'orchestre : Laurent Touche

Mise en scène : Emmanuel Marfoglia

Création costumes : Liliane Camus

Le mot du metteur en scène :
"Éternel sujet du monde de la séduction qui vire parfois à la possession, le spectacle tel qu'il est présenté est volontairement traité dans un intemporalité, ce qui permet et de servir la musique éternelle de Mozart, et de susciter l'imaginaire de chacun sur ces thèmes ô combien d'actualité."

E. Marfoglia, metteur en scène


Le mot du directeur artistique :
"Il fallait puiser à la source de l'émotion créatrice d'Amadeus pour retrouver derrière les artifices la pureté d'un personnage anticonformiste, fidèle à ce qu'il est, à ce qu'il croit.  Il fallait sauver le soldat Don Giovanni, non de lui même, mais de la vindicte mémorielle faite à ce mythe un peu encombrant.   Dépouillé de ces oripeaux ennuyeux, apparait un personnage saint, un Saint personnage, qui de nos jours pourrait s'enflammer contre la pensée unique, les réseaux sociaux lénifiants, manifestant ainsi et pour l'éternité la pureté de l'Etre."

J.-M. Malzac, directeur artistique


TARIF D'ENTRÉE : 27 €
Billetteries : Fleuriste et Médiathèque de Maraussan, Cultura Béziers
Billetterie en ligne : https://www.operadugrandsud.com/






PERDIGUIER JAZZ
JEN'S QUARTET

Mardi 3 août 2021 - Dès 19h






« Pour Jennifer Haywood, vivre c'est chanter ! »

Chanteuse d'inclination, de conviction, de passion et de combat, elle est sensibilisée très tôt par la beauté, l'harmonie et les sons. Pourtant rien n'indique alors que Jennifer se dirigerait vers la musique noire puisque son univers d'enfant est la musique classique. C'est à l'âge de 20 ans qu'elle marque un réel intérêt pour la musique noire.

Formée dès l'âge de 10 ans au piano, au chant et à la danse classique, puis au chant jazz avec Christiane Legrand (CIM - Paris), à la technique vocale avec Iva Barthélemy-Paris, à l'espace scénique - danse et chant avec Michel Fugain, et enfin à la théorie de la musique à l'École Normale de Musique de Paris, Jennifer Haywood a chanté sur les scènes mythiques de Paris : Le New Morning, Le Bilboquet, Le Caveau de la Huchette, Le Méridien, La Grande Cascade et Le Dépôt-Vente à Neuilly.
On a pu l'écouter dans de nombreux festivals à Paris et en province, sur les grandes chaînes de télévisions françaises, ou encore en direct sur France Musique en avant-première du festival Jazz en Mai à Saint-Quentin.
Jennifer Haywood travaille aussi sur des projets originaux et continue à élargir son horizon musical. En 2021, elle se propose en Quartet, accompagnée de Bernard Vidal à la guitare, Pierre Ayral à la basse, et Georges Dacunto à la batterie.
Aujourd'hui installée dans l'Hérault, Jennifer Haywood enchante les scènes d'Occitanie. Nous sommes heureux d'accueillir au Château de Perdiguier une grande voix du jazz.

Bernard Vidal : Guitare
"Un son , une patte, l'émotion vivante d'un discours mélodique fin..." Franck Medioni, France culture.
Bernard Vidal, guitariste, a joué avec Ernie Watts, Rick Margitza, Flavio Boltro, Peter Giron, John Betch, Nathan Davis...

Pierre Ayral : Basse
Sétois de naissance, Pierre Ayral découvre la musique au milieux des disques de Duke Ellington et Django de son grand père.
Il cherche longtemps son instrument avant de décider de ne pas choisir entre la batterie, la guitare et plus récemment la basse.

Georges Dacunto : Batterie  
Formé au CNR de Montpellier et a l'IMFP de Salon de provence, Georges Dacunto est batteur, compositeur et artiste peintre.
Il a joué dans de nombreuse formations de Jazz et de varieté. Il est cofondateur de l'ecole Jazz Résonnance


Entrée sur le site 10 euros (gratuit moins de 18 ans). Sur réservation à info@domaineperdiguier.fr

Merci d'indiquer "Réservation 3 août" en objet du courriel et de renseigner un nom de réservation et le nombre de personnes.

Les food trucks nétant pas équipés de machine à carte, prévoyez des espèces pour votre restauration. Ainsi que pour l'entrée sur le site, notre machine à carte étant au bar à vin.





LE QUATUOR - EXPOSITION
La nature et l'évasion en peinture

Du 8 juillet au 14 août 2021

En partenariat avec le magazine L'Art-vues.
VERNISSAGE JEUDI 8 JUILLET dès 18h30







Après des mois d'art confiné, l'exposition met en lumière le thème de la nature et de l'évasion en peinture, avec quatre artistes régionaux :
Anne-Marie Garaulavigne, Christophe Arbieu, León Díaz-Ronda et Serge Griggio.



Anne Marie Garaulavigne artiste plurielle, catalane, née à Perpignan, travaille sur plusieurs supports. Dès l'enfance, elle s'intéresse au dessin et à la peinture.
Elle se passionne très tôt, pour les dessins et les tableaux à visions multiples de DALI; un jeu de transparences et de superpositions d'images que l'on retrouve dans sa peinture.
Au cours d'un séjour en Angleterre, où elle enseigne le français dans les années 70, elle découvre et apprend le travail de l'aquarelle et de la céramique. À partir de 1985, lors de son passage en Chine, elle étudie les techniques de peinture chinoises, qui la fascinent.

Christophe Arbieu est sûr de son « propos » pictural, comme lieu de questionnement, là où les sens que l'on peut lui prêter peuvent se faire comme se défaire (Pierre Soulages).
Se figurer l'abstraction, s'abstraire de la figuration, c'est ainsi qu'il voudrait que l'on accède à son travail : s'abstraire, disparaître pour mieux figurer un songe le parc, sublime prétexte à une latence perdue, à un mythe, comme autre manière, façon d'être au monde par une présentation, le privilège intemporel de l'art.
La narration n'est plus et Christophe Arbieu est bien là pour nous faire vaguer dans un émouvant chant pictural.

León Díaz-Ronda est né au début de la guerre civile à Madrid qu'il quitte en 1966 à l'âge de trente ans. C'est en France que León Díaz-Ronda se consacre à la gravure jusqu'en 1998 puis à la peinture et à la photographie. Il vit aujourd'hui à Narbonne. « Ma peinture, écrit León s'inscrit dans un univers plutôt poétique : quotidien ou féérique, abstrait ou figuratif, flou ou précis avec, de plus en plus, la conscience de n'être que témoin de moi-même et ce que j'observe. »
León Díaz-Ronda collabore à de nombreuses publications de livres d'art, et expose régulièrement dans les grandes galeries espagnoles, françaises et dans toute l'Europe.

Serge Griggio est né à Narbonne en 1958, la vocation artistique de Serge Griggio se manifeste très tôt comme une évidence.
Sa curiosité naturelle et son envie d'apprendre l'amènent à rencontrer d'autres peintres et à confronter sa peinture à leur regard Jessup, Mazzino , Claude Parent -Saura.
Autodidacte, il apprend de leurs critiques et de leurs conseils, entre fougue et détermination. Il étanche sa connaissance dans les livres et la lecture nourrit sa peinture et son esprit.
Dans une perpétuelle quête, Serge Griggio peint le mouvement, la perception, l'espace toujours transformé pour évoluer vers une ligne, une matière plus profonde, à la recherche d'une force et  d'une autre poésie. En parallèle de l'exposition au Château de Perdiguier, Serge Griggio expose au musée de Narbonne une série de dessins.






Journées Fleurs et Jardins 2021 - 11ème édition
Samedi 10 et 11 dimanche 5 avril - ANNULÉ


Marché aux Fleurs et aux Plantes - Artisanat - Ateliers - Conférences - Exposition - Animation
Dégustation des vins à la cave du domaine - Restauration sur place - Foodtrucks
10h-18h samedi et dimanche - Accès libre - Parking gratuit - Aire de chargement

Animation samedi et dimanche de 10h à 18h : Balade à dos de dromadaire.

Renseignements au 04 67 90 37 44, par courriel à contact@domaineperdiguier.fr ou sur place à la cave du domaine, du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 16h.



Journées Européennes du Patrimoine 2020
Samedi 19 et dimanche 20 septembre
Samedi et dimanche de 10h à 18h : Déambulation libre (extérieurs du château).
Samedi et dimanche à 10h et 16h : Parcours historique. Visite commentée des extérieurs, de la salle des fresques et du chai.
Départ de la visite commentée : Rendez-vous au caveau. Durée : Environ 1 heure + dégustation des vins.

Depuis les extérieurs (avant-cour, cour d'honneur) jusqu'à l'ancienne chapelle et les fresques de la tour sud-ouest, le parcours fait revivre la chronologie des évènements qui ont jalonné l'histoire du Château de Perdiguier, du XIIIe siècle jusqu'à la Révolution française.
La visite se poursuit au chai pour une découverte des productions du domaine (vins, miels, plantes aromatiques bio).

Samedi de 14h à 18h, cour d'honneur : Présentation de l'ouvrage Châteaux Anciens, Tours et Métairies Nobles, par l'auteur, Frédéric Mazeran, architecte du service Patrimoine du département de l'Hérault.
Après L'Eldorado du Vin, où l'auteur Jean-Denis Bergasse présentait les châteaux pinardiers, construits dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe, ce nouvel ouvrage, sous la direction de Frédéric Mazeran et Jacques Nougaret, permet de (re)découvrir les châteaux anciens, tours et métairies nobles du biterrois.
En cas d'intempéries, la présentation se tiendra dans la salle d'exposition.

Manifestations gratuites, sans réservation.





Les Nuits de Perdiguier - The New Highwaymen
Vendredi 31 Juillet 2020 - Dès 19h - COMPLET / SOLD OUT


Le temps de la convivialité et du partage est de retour, le temps des soirées d'été, entre amis, autour d'une table, avec quelques musiciens, quelques bouteilles, et le plaisir d'être réunis.
Les Nuits de Perdiguier reviennent dès le 31 juillet, avec The New Highwaymen, au répertoire aussi éclectique qu'entraînant (Beatles, Pink Floyd, Coldplay, Chanson française).
Afin de pouvoir vous accueillir dans les meilleures conditions, la réservation est demandée.
Restauration sur place (Assiette ou Brochette :  10 euros, Panier Apéritif à Partager : 15 euros. Desserts : Glace : 2 et 3 euros ou Verrine : 5 euros). Vins du domaine (Rosé, blanc, rouge : Bouteille 10 euros, Verre 3 euros).
Vos réservations sont à effectuer par courriel à l'adresse info@domaineperdiguier.fr en indiquant Réservation Soirée en objet de votre courriel, un nom de contact, un numéro auquel vous êtes joignable, et le nombre de personnes.

Vous recevrez confirmation de la prise en compte de votre réservation dans un délai de 3 jours.
Pour toute demande de renseignement, vous pouvez nous joindre à cette même adresse ou par téléphone au 04 67 90 37 44.

Au plaisir de vous retrouver très bientôt !

The time of conviviality and sharing is back, time of summer evenings, with friends, around a table, with musicians, good wines, and the pleasure of being together.
Les Nuits de Perdiguier start this year on July 31st, with The New Highwaymen, a repertoire as eclectic as it is lively (Beatles, Pink Floyd, Coldplay, Chanson française).
As we're able to welcome you in the best conditions, reservation is requested.
Food trucks on site with Gilles Jamault (Main Course: 10 euros, Sharing Grazing Basket: 15 euros. Desserts: Ice: 2 and 3 euros, Verrine: 5 euros). Wines of the estate (Rosé, white, red: Bottle 10 euros, glass 3 euros).
Reservations must be made by email at info@domaineperdiguier.fr specifying Reservation July 31 in the subject of your email, a contact name, a phone number to which you can be reached, and the number of people.

You will receive confirmation of your booking within 3 days.

For any enquiries, please contact us at this address or by phone: +33(0)4 67 90 37 44.

We look forward to seeing you soon!




Anne Lavergne - Peinture
Exposition et vernissage reportés


Anne Lavergne, artiste confirmée, a été l'élève du célèbre portraitiste Mac Avoy. Ses créations graphiques vintage, son univers atypique très personnel, réveillent des souvenirs et des émotions intenses.
Ses aquarelles, déjà appréciées dans les départements d'outre-mer, évoquent les thèmes du flamenco et de la corrida, chers à Béziers, son nouveau lieu de résidence.



Journées Fleurs et Jardins 2020 - 11ème édition
Samedi 4 et dimanche 5 avril
Manifestation annulée




Marché aux Fleurs et aux Plantes - Artisanat - Ateliers - Conférences - Exposition - Animation
Dégustation des vins à la cave du domaine - Restauration sur place - Foodtrucks
10h-18h samedi et dimanche - Accès libre - Parking gratuit

Ateliers, conférences.
Animation samedi et dimanche de 10h à 18h : Balade à dos de dromadaire.
Exposition : Anne Lavergne - Peinture - Vernissage le samedi à 12h30

Renseignements au 04 67 90 37 44, par courriel à contact@domaineperdiguier.fr ou sur place à la cave du domaine, du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 16h.






Journées Européennes du Patrimoine
Samedi 21 et dimanche 22 septembre 2019


Vivez l'histoire du dernier château féodal de l'ouest biterrois, découvrez ses trésors cachés au cours d'une visite commentée, suivie d'une dégustation des vins du domaine dans le chai.
Visites à 10h et 16h  samedi et dimanche - Visite gratuite / Journées du Patrimoine


Début Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante Fin

SCEA FERACCI - DOMAINE DE PERDIGUIER 34370 MARAUSSAN - Tél. 0467903744

Copyright©2022 ISAGRI (1.22). Français

Langues